Nos races

Chien Chinois à crète

Le Chien Chinois à Crète en quelques mots...Ce petit chien possède un look qui ne passe pas inaperçu, en particulier, la variété powderpuff avec ses « chaussettes » ! Il est très affectueux et très proche de son entourage. Discret et attentif, il alterne avec bonheur moments de quiétude et courses folles. Car son dynamisme est toujours là, à fleur de peau bien sûrHistoire du Chien Chinois à CrètePetit chien actif et gracieux, avec une ossature fine à moyenne. Le corps est soit lisse et dépourvu de poil sauf à la tête, aux pieds et à la queue, soit recouvert d’un voile formé d’un fin duvet soyeux. Dans le cas idéal, la crête commence le stop et finit graduellement au niveau de la nuque. La préférence est donnée à une crête formée de poils longs et élégants. Cependant, une crête aux poils clairsemés est admise. Sachez également, que la variété nue réclame des soins réguliers, en l’occurrence un bain quasi hebdomadaire et des soins non seulement pour lutter contre le dessèchement de la peau, mais également pour prévenir les problèmes cutanés liés à une exposition régulière au soleil

Cane corso

Le Cane Corso en quelques mots...C’est un chien d’assez grand volume, solide et vigoureux tout en restant élégant. Ses contours nets révèlent des muscles puissants.Histoire du Cane CorsoChien de garde, de défense, de police et de pistage, le Cane Corso est le descendant direct de l’ancien molosse romain. Anciennement présent dans toute l’Italie, il s’est seulement maintenu dans les Pouilles et les régions limitrophes de cette province de l’Italie méridionale. Son nom dérive du latin « cohors » qui signifie « protecteur, gardien des fermes ». Morphologiquement, Il est quelque peu plus long que haut, et la longueur de la tête atteint 36% de la hauteur au garrot.Gardien de la propriété, de la famille et du bétail, on l’utilisait dans le passé pour surveiller le bétail et pour la chasse au gros gibier.

Carlin

Le Carlin en quelques mots...C’est un grand charmeur, combinant de la dignité et de l’intelligence. Toujours d’égale d’humeur, il se distingue par sa nature heureuse et enjouée.Franchement inscrit dans un carré (cob), le Carlin est un petit molosse compact et trapu. Il est «Multum in Parvo», ce qui signifie qu’il présente beaucoup de substance sous un petit volume, comme en témoignent ses formes compactes, la fermeté de sa musculature, son corps ramassé dans ses proportions.Histoire du CarlinCe sont les Anglais, suite à l’invasion du Palais Impérial à Pékin en 1860, qui furent les pionniers de son implantation en Europe. Outre les Pékinois, ils trouvèrent également des Carlins qu’ils ramenèrent avec eux en Angleterre.Cliquez ici pour en savoir plus sur le chiot et le chien Carlin: Entretien, alimentation, education du Carlin...

Berger Australien

Le Berger Australien en quelques mots...Malgré son nom, ce chien de berger a été sélectionné par des ranchers américains, avant de connaître un véritable engouement sur le plan international.Alors qu’il existe de nombreuses théories sur l’origine du chien de berger australien, la race, telle que nous la connaissons aujourd’hui, s’est développée exclusivement aux Etats-Unis. Ce nom de berger australien lui fut donné par association avec les bergers d’origine basque arrivés aux Etats-Unis au 19ème siècle en provenance d’Australie. La popularité du berger australien n’a cessé de croître avec le succès de l’équitation de style western après la deuxième guerre mondiale, que les gens ont appris à connaître par les rodéos, les concours de chevaux, les films et les spectacles télévisés.Histoire du Berger AustralienLe Berger australien était à l’origine utilisé comme chien de berger pour la ferme ou le ranchChien de travail intelligent, doué d’un instinct prononcé pour la conduite et la garde des troupeaux. Compagnon fidèle, il possède l’énergie suffisante pour travailler une journée entière. Doué d’un tempérament égal, il est d’un bon naturel, rarement querelleur. Il peut se montrer quelque peu réservé lors des premières rencontres.Aujourd’hui, l’Aussie excelle dans certains sports canins : agility, obéissance, obé-rythmée, flyball…Le berger australien est bien proportionné, légèrement plus long que haut, de taille et d’ossature moyennes. Sa robe offre originalité et variété. Il est attentif et plein de vivacité, souple et agile, bien charpenté et musclé sans lourdeur. Son poil présente une longueur et une texture moyennes.

Cairn Terrier

En quelques mots...Le Cairn doit donner l’impression d’un chien actif, plein d’allant et rustique. D’un naturel intrépide et enjoué, il est sûr de lui, mais pas agressifHistoireHistoriquement, cet Ecossais charmeur ne serait qu’une branche remontant au Skye Terrier, mais avec une particularité : celle d’avoir un poil court. Cette particularité physique n’était pas la seule, puisque le pool qui allait servir à fixer les caractéristiques distinctives de la race, était élevé… sur l’Ile de Skye, par le Capitaine Martin MacLeod. Ses Skyes à poil court allaient former la souche la plus influente dans la sélection du Cairn terrier.Agile et éveillé, il a l’aspect naturel d’un terrier apte au travail. En station debout, il est bien planté sur ses antérieurs. L’arrière-main est solide et les côtes sont bien descendues. Très dégagé dans ses allures, avec un pas dégagé et facile, une bonne extension des antérieurs vers l’avant et des postérieurs donnant une forte impulsion. Comme tout terrier de travail, son poil lui permet de résister aux intempéries.Sachez pour la petite histoire, que le Scottish et le Westie comptent le Cairn comme principal ancêtre commun

Chien de Berger Polonais de Plaine

En quelques mots...Le Berger Polonais de plaine est un chien de taille moyenne, ramassé, fort, musclé, au poil long et épais. Sa robe bien soignée lui donne un air attirant et intéressant.> Sa robe bien soignée attire l’œil.HistoireFacile à manier, il travaille comme chien de berger et chien de garde. Transplanté dans la vie urbaine, il est un très bon chien de compagnie.D’une humeur vive mais tempérée, il est vigilant, alerte, intelligent, perceptif et doué d’une bonne mémoire. Il est résistant aux conditions climatiques défavorables.

Bouledogue Français

En quelques mots...Probablement issu, comme tous les dogues, des Molosses d'Epire et de l'empire romain, parent du Bulldog de Grande-Bretagne, des Alans du Moyen Age, des dogues et des doguins de France, le Bouledogue que nous connaissons est un produit des différents croisements que firent les éleveurs passionnés des quartiers populaires de Paris dans les années 1880. A l'époque chien des forts des Halles -bouchers, cochers - il sut conquérir la haute société et le monde des artistes par son physique si particulier et son caractère. Il se propagea alors rapidement.HistoireTypiquement un molossoïde de petit format. Chien puissant dans sa petite taille, bréviligne, ramassé dans toutes ses proportions, à poil ras, à face courte et camuse, aux oreilles droites, ayant une queue naturellement courte. Il doit avoir l'apparence d'un animal actif, intelligent, très musclé, d'une structure compacte et d'une solide ossature. Sociable, gai, joueur, sportif, éveillé. Particulièrement affectueux avec ses maîtres et les enfants.

Beagle

En quelques mots...Chien gai dont la fonction essentielle est la chasse à courre, du lièvre en priorité, en suivant une voie. Hardi, doué d’une grande activité, d’énergie et de détermination, vif, intelligent il est d’un tempérament égal. Aimable et éveillé, ne montrant ni agressivité ni timidité, le Beagle est un chien facile à vivre et particulièrement intelligent.HistoirePour de nombreux amateurs de chiens courants, le Beagle demeure l’archétype de cette imposante famille qui compte plus de 70 races aujourd’hui. Bien qu’élevé depuis des siècles en Europe, ce sont les Britanniques qui allaient fixer les traits caractéristiques de la race. En 1890, The Beagle Club voyait le jour et dans la foulée, un premier standard était rédigé.Chien courant vigoureux, compact dans sa construction, donnant une impression de distinction dénuée de tout trait grossier.